Votre navigateur (Internet Explorer 7 ou inférieur) n'est plus à jour. Il est connu pour des failles de sécurité et peut aussi ne pas afficher correctement le site.

X

Navigation / recherche

Le combat spirituel

Le combat spirituel

Luc 10.17-19
Eph. 6.10-12

Qu’est-ce qu’un combat ?

Il désigne une lutte, un conflit entre plusieurs personnes, parties ou pays (on parle de conflits armés)
Dans Ephésien au chapitre 6, Paul emploi le mot « lutte ».
Ce mot « lutte » fait référence dans son sens 1er à la lutte « gréco-romaine », à un combat au corps à corps.
On peut comparer le combat spirituel à un combat au corps à corps.

Quels sont nos adversaires ?

S’il y a combat, il y a un ou des adversaire(s) et Paul est clair… nos ennemis ne sont pas les hommes, mais notre ennemi est spirituel, il s’appelle satan qui veut détruire l’Eglise, il s’appelle également « le monde » qui nous attire par ses passions (par exemple l’argent, les passions de ce monde) et enfin il s’appelle aussi notre « chair » (par nos mauvaises pensées, nos envies impures,…).

A qui s’adresse ce combat ?

Dans Luc chapitre 10.16-19, Jésus s’adresse à ses disciples.
Ce combat s’adresse à nous, en tant qu’enfant de Dieu, en tant que disciple de Christ. Il nous appartient à tous de rentrer dans cette dimension du combat spirituel.

Comment mener ce combat ?

  1. En ne laissant aucune place au diable dans nos vies (lire Ephésien 4.27), en sanctifiant toujours plus nos vies, c’est-à-dire en demeurant toujours plus en Jésus.
  2. Nous devons être remplis de l’Esprit Saint qui nous rend fort intérieurement.
  3. Nous devons nous saisir des armes de Dieu (Ephésien 6. 13-17) : méditons sur chacune de ces armes mentionnées par Paul dans ce passage.
  4. Luc 10.19 : Prenons conscience de notre identité en Christ, il nous donne le pouvoir sur toute la puissance de l’ennemi.

 

Le monde est sous la domination de satan encore pour quelque temps et en tant que enfant de Dieu nous sommes la cible de ses attaques, nous avons part au combat. Nous devons nous tenir sur la brèche pour nos vies, nos familles, notre Eglise, notre pays,…

Nous avons tous notre part à faire dans ce combat en tant que soldat de l’armée céleste. Prenons garde de ne pas rester en arrière du combat spirituel comme David qui n’est pas allé à la guerre avec ses généraux, qui n’a pas pris part aux combats et qui  est vraiment tombé bas en tuant un homme et prenant pour épouse sa femme (2 Samuel chapitre 11).

N’oublions pas que Jésus est victorieux et que la tête du serpent est sous ses pieds, le diable se débat et veut en emmener beaucoup dans sa perte mais soyons fort et résistons au diable (Jacques 4.7 : « Résistez au diable » => « Etre contre », attitude dynamique et non passive) même quand nous sommes sa cible.